Réaménagement de la Route de la Belle-Croix

Les Verts déplorent la manière dont le Conseil Communal de Romont a entrepris la réfection de la route de la Belle-Croix.

Un montant non négligeable a été investi pour refaire le revêtement sans pour autant résoudre les problèmes de sécurité. Alors que les voitures roulaient allégrement à 60km/h sur un tronçon pourtant limité à 50, grâce à ce nouveau revêtement, elles circulent maintenant encore plus vite qu’avant.

Les Verts ne comprennent pas que le Conseil Communal fasse un nouvel aménagement routier digne des années 1960 et du tout à la bagnole en 2013!

Notons que la route de la Belle-Croix fait partie de l’itinéraire de la Suisse à Vélo de SuisseMobile et de la route du cœur qui chaque année apporte son lot de cyclotouristes dans notre cité.

Romont qui se targue sur la page d’accueil de son nouveau site web d’être « Cité de l’énergie » a raté le coche! Alors que l’audit de ce même programme met en évidence les carences en matière de mobilité douce, le Conseil Communal manque l’opportunité d’améliorer la situation pour le prix d’un pot de peinture jaune qui eu été largement de sa seule compétence.

Dans la cas précis de la route de la Belle-Croix, la priorité à été donnée à la voiture et ça n’a rien à voir avec la largeur de la route. A hauteur du centre Coop, c’est une piste de présélection pour les voitures qui a été préférée à la bande cyclable. La suppression de la présélection aurait permis de ralentir la circulation sur la moitié inférieure de la route.

Sur la partie supérieure, on aurait pu supprimer la ligne centrale et ajouter une bande cyclable au moins dans le sens de la montée si ce n’est des deux côtés. Ce type d’aménagement créé chez l’automobiliste un sentiment d’insécurité – le mot “sentiment” est important- qui instinctivement lui fait réduire sa vitesse. Le prix de l’aménagement aurait été le même mais il aurait permis d’améliorer la sécurité des cyclistes ET des piétons puisque la route se termine sur un passage piéton.

Le Conseil Communal attend-il que les Romontois élisent un Conseiller Communal Vert pour améliorer la situation en matière de mobilité douce?