Fusion du Grand fribourg : un projet ambitieux

Les Verts fribourgeois félicitent le Conseil d’État pour l’ambitieux projet de fusion présenté aujourd’hui, avec la volonté de regrouper les communes de l’agglomération fribourgeoise en une seule et unique entité. Une telle union permettra de dynamiser le centre cantonal et de renforcer son attractivité.

D’autres agglomérations ont fusionné autour de la commune centre dans notre pays. Ce fut notamment le cas de Zurich en 1893 et 1934, faisant passer la superficie de la commune de 1,69 km² à 87 km², permettant un développement important de la cité zurichoise. A titre de comparaison, la superficie de la commune de Fribourg de 9,3 km². L’exemple le plus récent est celui de la commune de Lugano en 2004.

Les Verts fribourgeois voient dans ce projet une opportunité d’aborder ensemble l’avenir de l’agglomération de Fribourg sous un angle nouveau. La nouvelle commune aura pour tâche de concrétiser d’une part les tâches dévolues aujourd’hui à l’agglo telle que la mobilité et l’aménagement du territoire, avec notamment la réalisation de nombreux projets d’infrastructure, et d’autre part, des objectifs ambitieux en termes de qualité de vie et de développement durable, de services à la population, de loisirs et de culture.

L’assemblée constitutive aura pour mission de fixer les principes de fonctionnement de la nouvelle commune dans une convention de fusion, en tenant compte des particularités et des intérêts de chacun : représentation au sein des nouvelles autorités communales, langues officielles, fiscalité, entre autres. Le résultat de ce travail étant soumis aux citoyens de chaque commune, il conviendra d’avoir une représentation la plus large possible de tous les secteurs de notre société.

Les Verts fribourgeois se réjouissent de défendre leurs valeurs dans ce processus afin que la nouvelle commune ait la structure et les outils nécessaires à un développement harmonieux.