Pétition 5G : moratoire sur l’installation d’antennes dans le canton de Fribourg

Signer la pétition

Le déploiement de la 5G conduit à une augmentation générale et massive de l’exposition aux ondes du sans-fil. La technologie de la 5G n’est efficace que sur de petites distances. Elle se transmet mal à travers les solides. Il faudra donc de nombreuses antennes relais, et la nouvelle architecture du réseau exigera une nouvelle antenne toutes les 10 et 12 maisons en zone urbaine créant une exposition massive à laquelle nul ne pourra se soustraire.

On sait encore peu de choses des conséquences pour la santé humaine de cette nouvelle technologie, et un groupe de 170 scientifiques du monde entier a publié à l’automne 2017 un appel à la prudence, demandant un moratoire sur son développement. En Suisse, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a créé un groupe de travail afin de déterminer l’éventuelle dangerosité de cette technologie. Ses résultats sont attendus pour cet été.

L’Office fédéral de la communication (OFCOM) n’a cependant pas jugé utile de les attendre, et a d’ores et déjà mis aux enchères les concessions pour l’exploitation de la « 5G », d’où l’arrivée imminente de cette nouvelle technologie et de ses ondes controversées. Cette décision ne respecte absolument pas le principe de précaution pourtant préconisé dans ce genre de cas de figure. Il est donc indispensable de décréter un moratoire sur l’installation de cette technologie jusqu’à ce que des études scientifiques indépendantes de l’industrie démontrent la non-nocivité de la 5G sur le corps humain et sur la faune.

Alors que plusieurs cantons romands ont décidé d’appliquer le principe de précaution (Genève, Vaud, Jura), le canton de Fribourg reste étonnamment passif et n’a pas pris position sur la prolifération d’antennes de téléphonie 5G sur son territoire. Il est urgent que le Conseil d’État se positionne en faveur du principe de précaution et soutienne les communes et les particuliers qui entendent se battre contre un déploiement intempestif et potentiellement nocif de la 5G dans notre canton de Fribourg.

Et ce d’autant plus que les opérateurs poursuivent les installations d’antennes, en évitant de les soumettre à une enquête publique, ce qui est particulièrement discutable du point de vue légal, comme ce fut le cas à Estavayer où les autorités communales n’étaient même pas informées de la mise en place de la technologie 5G sur un mât déjà existant.

Dans ce contexte, nous demandons au Conseil d’État du Canton de Fribourg:

– Qu’il déclare un moratoire sur l’installation d’antennes équipées de la technologie 5G dans le canton de Fribourg tant que des études scientifiques indépendantes de l’industrie démontrent la non-nocivité de la 5G sur le corps humain et sur la faune.
– Qu’il exige des opérateurs de téléphonie mobile une mise à l’enquête publique en bonne et due forme de tout projet de nouvelle antenne ou de modification d’antenne existante pour y installer la technologie 5G.

Signer la pétition