Des solutions locales, aussi pour le sud fribourgeois

A l’invitation de la sympathique équipe du cinéma Sirius à Chatel-St-Denis, Luc A. Bardet, vice-président des Verts fribourgeois et candidat au Conseil communal de la ville de Romont, à participé au débat faisant suite à la projection du documentaire « Solutions locales pour un désordre global » de la réalisatrice Coline Serreau.

Le constat de ce documentaire est terrifiant: l’agriculture moderne issue de la révolution verte détruit la terre et ceux qui la cultivent. Le débat qui a suivi la projection a relevé que si en Suisse la qualité des sols est plutôt bonne, les agriculteurs ont toutefois de plus en plus de mal à faire tourner financièrement  leurs exploitations. Pourtant, ils ont fait tout ce que l’OFAG leur a demandé. Ils ont agrandis leurs domaines, investit dans les bâtiments et les outils de production. L’écrasante majorité d’entre-eux restent toutefois dans des situations précaires, sans cesse en proie à des manques de liquidités et autres difficultés financières.

Les Verts glânois partagent le constat de la réalisatrice, seule l’agriculture biologique a un avenir, en Suisse comme dans le reste du monde. L’alliance des consommateurs et des agriculteurs au sein d’association telles que « notre panier bio » ou d’autre initiatives liés à l’agriculture contractuelle de proximité permet d’assurer un revenu suffisant pour

L’agriculture contractuelle de proximité permet d’assurer un revenu décent aux paysans et des produits de grande qualité aux consommateurs. Les transports s’en trouvent considérablement réduit. Alliance fribourgeoise de consommateurs et d’agriculteurs, l’association « notre panier bio » a réduit le transport de ses produits à moins de trois kilomètres par panier!