Les Verts demandent l’égalité de traitement de tous les candidat-es par l’Etat

Communiqué de presse du 25 juillet 2011

Les Verts demandent à ce que tous les candidat-es aux charges publiques – et non pas seulement quelques personnes choisies – bénéficient sur les sites de l’Etat de Fribourg d’un lien conduisant les visiteurs vers leurs sites privés. Contrairement à la déclaration de la Chancelière, un tel lien a un impact qui dépasse l’accès direct aux sites particuliers mais confère à ces sites une crédibilité ‘officielle’ et augmente les chances de les trouver sur les moteurs de recherche.


Comme le rapporte la Liberté du samedi 23 juillet 2011 dans un article intitulé « Communiquer, un art difficile à manier », le site officiel de l’Etat de Fribourg et celui de la Préfecture de la Gruyère mettent à disposition de certains de leurs élus des ressources Internet sous la forme de lien conduisant les visiteurs vers leurs sites privés, à partir desquels ils diffusent une information partisane.

Madame Gagnaux, chancellière d’Etat, minimise l’impact que constitue la présence d’un lien sur une page internet officielle : « ils [les élus] ne se servent pas du site de l’Etat pour leur publicité, mais pour indiquer un lien », nuance-t-elle.
Rien n’est plus faux, car un lien permet deux choses :

  • La première, c’est de conduire les visiteurs d’un site vers un autre.
  • La seconde, moins visible, mais beaucoup plus conséquente, c’est de transférer la « crédibilité » qu’un site détient auprès des moteurs de recherche (Google, par ex.) sur un autre site. Les moteurs de recherche analysent les liens et les utilisent entre autres pour évaluer la qualité d’un site.

Autrement dit, lorsqu’un site A très bien classé dans les moteurs de recherche (ici, le site de l’Etat ou de la préfecture) fait un lien vers un site B moins connu (le site privé de l’élu), le site B augmente sa « crédibilité » auprès des moteurs de recherche, ce qui aura pour conséquence qu’il sera à l’avenir mieux classé lorsque des recherches seront effectuées avec les mots-clé qu’il contient.
C’est d’ailleurs la base de tout travail de « référencement » que d’obtenir des liens sur des sites très connus et très fréquentés, afin d’améliorer le classement de son propre site dans les moteurs de recherche. En insérant un lien sur un site officiel, les élus concernés s’octroient un avantage pour le référencement de leur site privé, au détriment de l’égalité de traitement que l’Etat se doit de garantir à tous les candidats.
La suppression des liens à elle seule ne suffit pas à réparer le préjudice causé aux autres candidats. En effet, la « crédibilité » gagnée de la sorte sur les moteurs de recherche restera acquise pendant plusieurs mois et le candidat « fautif » en profitera jusqu’au terme de la campagne. Le déplacement des liens quant à lui ne résout rien et perpétue l’inégalité de traitement, car les moteurs de recherche continueront à utiliser ces liens pour déterminer la valeur d’un site.
Pour ces raisons, les Verts fribourgeois demandent à ce que tous candidats aux charges publiques concernées bénéficient, s’ils en font la demande, de la même exposition sur les sites de l’Etat impliqués : ils doivent pouvoir y publier leur lien jusqu’à la fin de la campagne électorale pour les élections cantonales de 2011.

Contact :
Bruno Marmier
bruno.marmier@verts-fr.ch
077-465 10 40