Biodiversité dans la Broye : 4 projets novateurs pour soutenir le déficit actuel

Communiqué de presse du 8 novembre 2011

Dans la Broye, à l’instar de ce qui se passe dans de nombreuses régions de notre pays, la biodiversité a subi de lourdes pertes depuis les années 1900. De nombreuses espèces jadis fréquentes ont vu leur territoire se rétrécir considérablement et leurs effectifs diminuer fortement. A titre d’exemple, les Verts de la Broye fribourgeoise soutiennent divers projets régionaux novateurs dans les domaines de l’agriculture, du tourisme, de l’exploitation des eaux et de la gestion forestière inter-cantonale.

Dans la Broye, à l’instar de ce qui se passe dans de nombreuses régions de notre pays, la biodiversité a subi de lourdes pertes depuis les années 1900. De nombreuses espèces jadis fréquentes ont vu leur territoire se rétrécir considérablement et leurs effectifs diminuer fortement. Certaines espèces indigènes ne sont plus présentes que sous forme de populations isolées et décimées, voire de quelques individus seulement. De nombreux milieux naturels ont perdu une bonne partie de leur surface initiale.
 
Depuis les années 1990, le recul des populations de nombreuses espèces et le déclin de certains écosystèmes ont connu un ralentissement. Mais là où presque tout a disparu, il n’y a plus grand-chose à perdre. Sur la Plateau suisse en particulier, le niveau de la biodiversité a chuté à un niveau préoccupant. Par suite de cet appauvrissement notable, de nombreux services rendus par les écosystèmes, tels la fonction récréative, l’atténuation des changements climatiques ou la protection contre les crues, ne sont plus forcément garantis.
 
Les prévisions jusqu’en 2020 montrent qu’un véritable revirement de tendance n’est pas envisageable dans les conditions actuelles. La simple stabilisation de la situation à l’état 2010 requiert par contre un net regain d’engagement pour la sauvegarde de la biodiversité et son exploitation durable.
 
Ne serait-ce qu’en vertu du principe de précaution, la Broye doit contribuer à l’effort national et s’investir à grande échelle dans la conservation, la valorisation et la création d’espaces de vie précieux. Cet objectif n’est réalisable que si tous les secteurs de la société et de la politique assument leurs responsabilités vis-à-vis de la biodiversité.
  
A titre d’exemple, les Verts de la Broye fribourgeoise soutiennent divers projets régionaux novateurs dans les domaines de l’agriculture, du tourisme, de l’exploitation des eaux et de la gestion forestière inter-cantonale.
 
 
Agriculture et réseaux écologiques broyards
 
La sauvegarde et la promotion de la biodiversité requièrent plusieurs conditions sine qua none. D’une part, les surfaces vouées en priorité à la biodiversité doivent être étendues. D’autre part, l’utilisation du sol doit être compatible avec la biodiversité. La coopération entre les autorités fédérales, cantonales et communales doit être renforcée dans le but de créer des synergies et de les exploiter. Ceci permettra la mise en œuvre et l’amélioration de manière plus systématique des lois, des stratégies et des programmes existants. Il importe de fournir des efforts supplémentaires pour accroître la conscience de la valeur éthique, esthétique et économique de la biodiversité dans tous les secteurs de la politique ainsi que dans l’opinion publique.
 
Projets de réseaux écologiques dans la Broye : Léchelles, Corcelles-près-Payerne, Lully, la Molière, Villeneuve, Vuissens
 
Tourisme et loisirs dans la Broye
 
Le risque subsiste que les dernières zones les moins affectées soient mises sous pression par le tourisme et les loisirs. Dans les zones sensibles, il conviendrait d’élaborer systématiquement des stratégies de canalisation. Il importe également de définir des zones de tranquillité pour la faune sauvage, où les activités de loisir pendant tout ou partie de l’année seraient contrôlées. A proximité des réserves naturelles, un tourisme proche de la nature peut aussi contribuer à préserver la biodiversité. Il importe d’exploiter aussi cette opportunité, mais il s’agit également pour le secteur touristique d’intensifier sensiblement son engagement en faveur de la biodiversité.
 
La Grande Cariçaie est connue bien au-delà de nos frontières
 
Exploitations des eaux et renaturation de la Broye
 
Il faut rétablir des fonctions et des processus importants propres aux cours d’eau afin de garantir le succès des futures revitalisations. Une bonne qualité de l’eau, un débit proche du régime naturel, un charriage suffisant, des réseaux en bon état de fonctionnement et une intégration des zones alluviales et des bandes riveraines sont les conditions requises pour rétablir des biotopes proches de l’état naturel. Il conviendra de pondérer soigneusement la protection et l’exploitation ; les répercussions écologiques de divers usages de l’eau doivent être minimisées autant que possible et même permettre des revalorisations écologiques. Les rares cours d’eau encore peu affectés doivent être préservés. Une conception d’ensemble de l’exploitation des eaux est incontournable, en définissant des plans d’action relatifs aux bassins versants.
 
Broye – Source de vie ; le projet de renaturation de la Broye et l’irrigation de la plaine agricole
 
Gestion forestière régionale broyarde
 
Sur le plan de la mise en œuvre, les services forestiers fournissent une contribution précieuse à la sauvegarde de la biodiversité. L’exploitation forestière durable et proche de la nature permet de conserver une bonne partie des 32’000 espèces forestières connues. Mais la conservation de toutes ces espèces est loin d’être garantie. Les espèces qui aiment la lumière en particulier ou celles tributaires des vieux arbres et du bois mort trouvent principalement un habitat favorable dans les divers types de réserves forestières. Leur création doit donc être poursuivie et accélérée conformément aux objectifs. Certaines espèces requièrent des mesures de protection supplémentaires afin que leur déclin soit enrayé.
 
Le plan forestier régional de la Broye vaudoise et fribourgeoise
 
Source : La biodiversité en Suisse: évolution, situation, action (2011), Editeur: Forum Biodiversité Suisse, Académie des sciences naturelles (SCNAT), Berne
 
 
Contact :
Roman Hapka, les Verts de la Broye fribourgeoise,
 
 
Jusqu’au dimanche 13 novembre 2011
 
Les projets Broye – Source de vie et la Charte broyarde « Penser forêt – agir bois »
sont présents au Comptoir broyard.
 
Mercredi 9 novembre : Remise de la charte broyarde « Penser forêt – agir bois » dès 15h
 

Vendredi 11 novembre : Réception des partenaires du projet Broye – Source de vie dès 18h30