Mots d’ordre pour les votations 9 février

Communiqué de presse. Fribourg le 17 janvier 2014

 

Mots d’ordre des Verts fribourgeois pour les votations fédérales et cantonales du 9 février 2014
Le comité des Verts a débattu dans sa dernière séance des objets soumis en votations fédérales et cantonales le 9 février 2014 et a décidé des mots d’ordre suivant.

·         FAIF : OUI
FABI : JA
Les Verts soutiennent fortement l’arrêté fédéral du 20 juin 2013 portant règlement du financement et de l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire. Ils participent d’ailleurs activement au comité inter-parti de soutien. FAIF fait suite à l’initiative « Pour les transports publics » que les Verts avaient contribué à faire aboutir, et prévoit un financement de l’infrastructure ferroviaire sur le long terme. Concernant le financement du fonds, les Verts considère que la mesure visant à limiter le montant maximal de la déduction fiscale est un pas dans la bonne direction en matière de mobilité écologique. FAIF est particulièrement important pour la région fribourgeoise, où des liaisons plus rapides et des améliorations de tracé sont prévus.
 

·         Initiative « alléger l’assurance-maladie » : NON
Volksinitiative  « Abtreibungsfinanzierung ist Privatsache » : NEIN
L’initiative populaire «Financer l’avortement est une affaire privée» pénalise lourdement les femmes et encore plus les personnes aux revenus modestes. Sous couvert d’économie des dépenses dans le cadre de la Lamal, elle souhaite en fait supprimer le droit à l’avortement. Le comité des Verts fribourgeois rejette à l’unanimité cette initiative.
Les verts incitent les autorités à poursuivre leurs efforts en matière d’éducation sexuelle afin de réduire le recours à l’avortement.

Initiative « contre l’immigration de masse » : NON
Volksinitiative « Gegen Masseneinwanderung » : NEIN

Les Verts fribourgeois sont convaincus que l’initiative pose de bonnes questions et soulève des thèmes politiques qui doivent être débattus collectivement, mais surtout qui doivent être réglés par une politique vigoureuse. Or, en terme de solution, l’initiative soumise à la votation ne propose qu’un arrêt brutal de nos relations avec nos partenaires,  qui sera particulièrement douloureux pour l’ensemble de notre marché du travail et donc pour l’ensemble de nos institutions et de nos citoyens. La très grande attractivité de notre économie et la surchauffe qui en découle pose des défis considérables : étalement urbain, sur-occupation des infrastructures, difficulté d’accessibilité au logement etc. Seules des politiques sectorielles volontaristes peuvent être efficaces. Les Verts fribourgeois soutiennent ainsi vigoureusement l’introduction rapide d’un salaire minimal pour chaque travailleur afin de combattre efficacement les phénomènes de sous-enchère salariale. Ils rejettent donc la solution d’une récession forcée telle que proposée par l’initiative.  

·         Crédits soumis en votation cantonale : 2 fois OUI
Kantonale Verpflichtungskredite : 2 mal JA
Les Verts fribourgeois soutiennent résolument les demandes de crédit pour la construction d’un nouveau bâtiment pour la Haute Ecole fribourgeoise de travail social et la Haute Ecole de santé Fribourg et d’un bâtiment de police, à Granges-Paccot. Ils soulignent l’importance de compléter ces investissements par le développement des services qui les accompagnent. En effet les prestations publiques doivent répondre aux besoins croissants de la population, et ceci malgré les contraintes financières trop souvent avancées pour reporter à plus tard des mesures nécessaires maintenant. 

Personne de contact :    Laurent Thévoz, vice-président.

Kontaktperson laurent.thevoz@verts-fr.ch