Jaitapur Live !

Film & conférence de Pradeep Indulkar -flyer

Morat : Jeudi 23 avril à 19h30 Hôtel Murtenhof (en allemand) -Facebook

Bulle : Mercredi 29 avril 20h Hôtel de ville -Facebook

Le plus gros projet de centrale nucléaire au monde est prévu à Jaitapur entre Bombay et Goa sur la côte de la mer d’Arabie. Ce projet Areva (France) de 9’900 MW de puissance représente la puissance de 30 fois la centrale de Mühleberg.

Pradeep Indulkar, ancien ingénieur du programme nucléaire Indien consacre désormais sa vie à lutter pour empêcher la construction de cette centrale. Il sera en Suisse romande du 15 avril au à fin mai dans le cadre d’une tournée européenne avec son nouveau film « Jaitapur Live ! » (ss-titré, voir annexe).

6 projections sont organisées en Suisse romande du 16 avril au 8 mai. Lors de chaque projection, Pradeep Indulkar fera une présentation de la situation dans son pays et répondra aux questions du public.

Après les catastrophes nucléaires de Tchernobyl (1986) et Fukushima (2011), le nombre de centrales nucléaires en activité dans le monde est en baisse constante. La Suisse fait partie des pays ayant décidé de ne plus construire de centrales nucléaires, comme la Suède, le Danemark, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ou l’Autriche.

A contre-pied de ces pays, le nouveau gouvernement Indien du Premier ministre Narendra Modi est un des plus actifs au monde en terme de promotion du nucléaire sur son sol. Des partenariats sont établis pour l’installation de nouvelles centrales nucléaires par New-Delhi avec des fournisseurs de France, de Russie, des USA et du Japon.

Comme M. Indulkar nous l’explique, le feu vert officiel dépend du parlement Indien qui doit voter le budget et décider si les lois indiennes sont respectées par les initiants. La bataille de Jaitapur déterminera le sort des autres projets de centrales nucléaires, en Inde et dans les autres pays où de pareilles controverses ont lieu. Si le chantier de Jaitapur démarre le message sera très mauvais pour les pays à qui les fabricants de centrales nucléaires ambitionnent de vendre des usines. Les protestations en Inde sont sévèrement réprimées, la police charge les manifestants, un manifestant a été battu à mort. Selon M. Indulkar il s’agit d’une lutte pour les droits humains et pour l’u102ilisation des considérables ressources en énergie propre et renouvelable (éolien et solaire) qui rendrait l’Inde autosuffisante.

Nous vous encourageons vivement à saisir l’opportunité de la présence de Pradeep en Europe !

C’est une occasion de thématiser un conflit autour de l’énergie en Inde largement délaissé par les médias et de faire un portrait d’un homme au parcours hors du commun (voir pages suivantes