Mobilité : Traiter les causes plutôt que seulement gérer les symptômes !

Communiqué des Verts Sarine

Les Verts Sarine ont analysé la communication du Conseil d’Etat relative au développement des infrastructures de mobilité. Ils rappelent au gouvernement fribourgeois que la saturation des axes routiers, notamment en Sarine, est d’abord le symptôme d’une pratique non durable du développement territorial. L’urgence est donc aussi de repenser le cadre de l’aménagement du territoire. La révision du plan directeur cantonal est l’opportunité historique pour tirer les leçons du passé et rectifier des tendances lourdes qui sinon continueront à péjorer toujours plus fortement la qualité de vie des habitants de ce canton. Il y a lieu aussi de développer en parallèle une mobilité multimodale.

La situation des bourgs sarinois défigurés par un trafic de transit devenu ingérable préoccupe grandement les Verts Sarine. La priorité des écologistes est d’améliorer la qualité de vie des habitants de Prez-vers-Noréaz, de Belfaux et de tous ces villages sarinois qui paient un lourd tribu à l’ouverture de zones résidentielles étalées dans l’arrière-pays fribourgeois. Les Verts Sarine regrettent particulièrement que la situation ait été mal gérée au point qu’il faille aujourd’hui proposer comme solution ces contournements routiers. A très court terme, les Verts Sarine observent avec amerture qu’il s’agit de la seule réponse proposée par le gouvernement fribourgeois pour améliorer la qualité de vie des habitants de ces centres et rappellent aussi que ces contournements ne seront ni suffisants ni durables !

Les Verts Sarine appellent les différentes autorités à analyser les causes profondes de cette saturation de nos lieux de vie par du trafic de transit. L’aménagement du territoire à Fribourg n’a pas concentré l’urbanisation dans les axes desservis par les transports en commun. Il n’a pas non plus freiné l’explosion de quartiers de faible densité dans la campagne. Nous payons aujourd’hui les conséquences de ces choix politiques peu responsables. En l’absence d’une prise de conscience de ces réalités territoriales, le trafic va continuer à exploser. Il y aura lieu bientôt de construire d’autres contournements et ainsi de suite.

En matière de mobilité, d’autres solutions doivent aussi être prises dans notre district, notamment développer les réseaux de mobilité douce vers le centre cantonal, requalifier les axes de traversée de villages, développer les voies propres pour les transports en commun et ainsi améliorer leur vitesse commerciale. Investir dans les mobilités douces et collectives c’est investir dans une amélioration de notre qualité de vie. Les Verts Sarine, enfin, rejettent l’idée d’une liaison Marly – Matran, qui ne répond pas à la problématique d’amélioration de la qualité de vie des bourgs sarinois. Dans l’agglomération fribourgeoise, il est indéfendable de développer de nouvelles infrastructures routières. Il faut au contraire utiliser les capacités financières mobilisées pour cette nouvelle liaison pour renforcer les mobilités douces et collectives.