Annoncé officiellement par le Préfet puis par le Conseil Communal, le projet d’implantation  de Lidl à Romont est abandonné. Les Verts glânois savourent leur victoire!

En bref

A l’automne 2009, plusieurs Verts glânois déposent une première opposition au projet d’implantation de Lidl à Romont.

Une seconde sera déposée au début de l’année 2010.

Un mauvais projet

Les Verts dénonçaient un projet de développement sans intérêt pour l’économie locale, la création d’emploi sans valeur ajoutée, un gaspillage de terrain inacceptable et des nuisances liées au trafic routier incompatibles avec le concept de « ville au vert » promu par le Conseil Communal.

Le groupe écologiste à été attaqué de toute part: du centre-droit, opportuniste et sans vision à long terme, qui les accusaient de saboter le développement économique de Romont et depuis la gauche qui estimait qu’un emploi est toujours bon à prendre, passant sous silence les conditions salariales déplorable du hard-discount.

Ce qui a miné le projet:

  • un gaspillage de terrain incompatible avec loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT)
  • une forte génération de bruit.

Le Conseil Communal de Romont en rejetant les oppositions des Verts a encouragé Lidl à persister dans l’erreur. Si l’Exécutif romontois avait voulu saboter le projet de Lidl, il ne s’y serait pas pris autrement!

Un épilogue en grande pompe!

L’annonce publique de l’abandon a été faite par le Préfet de la Glâne, M. Willy Schorderet le 26 juin 2012 lors d’une soirée-débat sur le thème l’agriculture organisée par l’association Glâne Ouverte et modérée par la journaliste Isabelle Moncada. Une nouvelle qui a ravi les quelques 150 personnes présentes qui ont chaleureusement applaudi leur préfet.

Les Verts glânois prônent un développement respectueux de l’humain et de l’environnement. Dans le domaine l’alimentation aussi, des solutions existent: Quelles alternatives aux hard-discounters en Glâne?

Publication dans la feuille officielle 17-020980