Soumis à consultation, le nouveau Plan d’Aménagement Local (PAL) de Romont a retenu toute l’attention des Verts glânois. Mis à part quelques mises à jour « techniques », la principale modification du PAL est le changement d’affectation de la zone dite des Echervettes en vue d’accueillir la société Lidl, Hard-Discounter bien connu.

Les Verts s’opposent fermement à la modification du PAL tel que proposée car il en résulterait:

  • aucun emploi qualifié supplémentaire
  • pas de revenu substantiel à long terme pour la commune
  • une diminution de l’attractivité du centre-ville
  • une baisse de la sécurité routière
  • une baisse de la qualité de l’air
  • une pollution sonore grandissante
  • une diminution de la qualité de vie pour tous les Romontois et Romontoises.

Les Verts rappellent deux objectifs du PAL existant:

  • encouragement à la création d’emplois diversifiés et qualifiés, dans un cadre environnemental de qualité.
  • confirmer le rôle de la vieille ville comme pôle de service principal.

L’arrivée de Lidl, voir d’ALDI, encouragera-t-elle la création d’emplois diversifiés et qualifiés?

Ce que nous rapportent les études de la pratique de ces enseignes sur le sujet, qu’elles soient des syndicats, de l’OCDE, de l’OFS ou de leur concurrents, c’est qu’en termes de salaire, de droit aux vacances, et de qualifications requises à l’embauche, elles se trouvent de manière systématique et régulière de 10 à 15 % en dessous des pratiques minimales du marché, alors que dans le même temps leurs exigences en termes de temps de travail hebdomadaire le dépasse avec une même régularité.

Notons également que le Hard-Discounter favorise un maximum de contrats à temps partiel à l’embauche, gonflant ainsi les problèmes liés aux heures supplémentaires et au travail sur appel, ce dernier détériorant proportionnellement l’organisation et la qualité de vie des travailleurs et travailleuses. Les Verts glânois ne sont pas près à sacrifier les conditions de travail du secteur de la vente pour quelques produits meilleurs marché! Pas plus que le commerce de proximité!

La commune de Romont a déjà une Migros et un centre COOP. Il faut y ajouter un PAM, un Denner et de nombreux petits commerces dans le centre historique. Avec deux nouveaux centres commerciaux, les surfaces de ventes n’auront plus aucune commune mesure avec les quelques 4400 habitants que compte Romont.

C’est donc de toute la Glâne que les clients viendront en voiture! Il est évident que la trafic motorisé va fortement progresser. Aucune mesure visant à favoriser la mobilité douce ou les transports publics n’est prévue dans le cadre de cette modification. La qualité du cadre environnemental s’en trouvera fortement dégradée. On est très loin de « la ville au vert » des slogans publicitaires! Les Verts glânois demande une politique économique communale respectueuse de l’environnement!

Cette nouvelle zone commerciale sera éloignée de la vieille ville et en diminue l’attrait. Là aussi, aucune mesure compensatoire n’est prévue! Faire de la magnifique vieille ville de Romont une zone morte et sans âme? Surement pas une vision Verte!

La conclusion des Verts glânois est sans appel, la modification proposée va à l’encontre de l’esprit du PAL existant. Les Verts demandent que le Conseil Communal mène une véritable réflexion sur l’aménagement des activités commerciales dans la commune et qu’il ne se contente pas de « faire de la place » au premier venu.