Les pèlerins en chemin vers St-Jacques de Compostelle ne doivent pas être les seuls piétons à Romont! Les Verts demandent un concept de mobilité douce pour Romont.

Romont est essentiellement centré sur la voiture pour ce qui touche à la mobilité. A Romont, il n’y a pas de plan de mobilité douce ni d’étude globale sur le parcage des véhicules. Cette situation est dommageable tant au niveau de la sécurité des piétons et des cyclistes que pour les aspects touristiques et économiques.

A force de le demander, les Verts ont obtenu en 2014 une étude de stationnement. Elle ne sera concrétisée qu’en 2018. Le Conseil Communal n’a pris aucune mesure concrète si ce n’est la plus coûteuse des mesures: la construction du parking surdimensionné de Bicubic.

Les Verts demandent encore:

  • la construction de parcs à vélos correctement équipés à proximité de tous les bâtiments publics, notamment aux emplacement suivants:
    • gare CFF
    • Bicubic
    • écoles
    • CO
    • administration communale
    • Hôtel de ville/Château
  • la sécurisation des alentours du CO pour que les élèves domiciliés à Romont puissent s’y rendre en vélo sans risque
  • la création d’un réseau de pistes cyclable sur l’ensemble du territoire communal raccordé aux itinéraires cyclistes existant de « La Suisse à vélo » de SuisseMobile.
  • l’élaboration d’une carte des chemins piétons existant distribuée à tous les habitants et disponible à l’office du tourisme
  • la signalisation des parcours à pied et à vélo à destination des lieux d’intérêt (Bicubic, musée du vitrail, administration communale, etc). Les passants pourront ainsi se rendre compte qu’opter pour une mobilité douce est bien plus rapide qu’on ne l’imagine.
  • des cours de conduite à vélo pour tous les enfants scolarisés.

Plus d’infos:

Exemple de ville qui a réussi sa transition vers la mobilité douce: Houten (NL), la ville du vélo